07/01/2022


     Avant d'aller aux urgences, j'appelle le 15    

Les urgences ont vocation à prendre en charge les urgences vitales qui nécessitent une réponse immédiate.


Face à la dégradation de la situation sanitaire, la circulation des maladies hivernales qui conduisent à une forte augmentation de l’activité pour les établissements de santé, il est important de rappeler à tous qu'avant de se rendre aux urgences, il est préférable de contacter le 15.

Un des objectifs poursuivis dans le cadre du projet régional de santé est de favoriser un recours plus pertinent aux urgences , à travers, notamment, une meilleure articulation entre l’offre de soins de ville et l’offre de soins hospitalière, ainsi qu’une communication régionale sur le bon usage des urgences et du 15.   

Dans un contexte de fortes tensions hospitalières, la campagne de communication de l'ARS met l’accent sur quelques grands principes contribuant à un recours adapté au système de santé :   


  • En journée, sauf en cas d'urgence, je contacte mon médecin. Il s’agit, en particulier, de rappeler le rôle pivot du médecin traitant dans le parcours de soins coordonné du patient. Ainsi, en journée, les patients sont invités à contacter en priorité leur médecin traitant (sauf en cas d’urgence vitale), afin de ne pas saturer les services d’urgences.
  • La nuit, le week-end ou en cas d'urgence, j'appelle le 15
  • La nuit, le week-end ou en cas d’urgence, les patients sont invités à contacter le 15 avant d’aller aux urgence. L’appel préalable au 15 permet, grâce à la régulation assurée par des médecins libéraux et hospitaliers, de bien orienter le patient par rapport à son besoin de prise en charge.

​​​​​​​Ainsi, en fonction de l’analyse de la situation, le patient pourra :
  • Bénéficier de conseils médicaux au téléphone ;
  • Ou être orienté vers le médecin de garde ;
  • Ou être dirigé vers les urgences de l’hôpital ou de la clinique ;
  • Ou faire l’objet de l’envoi d’une équipe médicale sur place.

Face à l'urgence, ayons les bons réflexes
L’application de ces grands principes est de nature à garantir une bonne orientation des patients et à contribuer ainsi à désengorger les services d’urgences, en limitant le nombre de patients se présentant spontanément dans ces services pour des motifs qui ne relèvent pas de l’aide médicale urgente.   

​​​​​​​

le 15.jpg
logigramme.jpg