OUVERTURE DU 1ER AU 31 JUILLET 2021
+ ATELIER ET WORKSHOP PHOTO (Plus d'information flyer ci-dessous)
Du lundi au vendredi 10h00/12h00 et 14h/16h30
Samedi 10h/12h et 15h00/17h00 (fermeture exceptionnelle 10 juillet)

Exposition service culturel, galerie Paul-Bert, rue Thiers
Entrée libre

Par Claudine Couget, Akiko Hoshina et David Banks
Artiste invité : Oscar Charrier Banks
/ instagram :
oscar_hiboux_fds

Workshop photo/atelier = les samedis 3, 17, 24 et 31 juillet 2021 (voir flyer en bas de cette page)
Renseignements et inscriptions service culturel : 05 62 99 13 59
Limité à 10 personnes.


Liens vers le site des artistes : 
https://www.davidbanks.fr/
https://sites.google.com/site/claudinecouget/
http://akikohoshina.com/


IMG_8267improved  1010106.jpg

Akiko, David et Claudine cheminent tous trois entre terre et ciel, ombre et lumière, construit et sauvage. Leur œuvre se trouve dans cet espace intermédiaire qui symbolise le passage du monde de la nature vers un lieu intérieur où elle est révélée, ordonnée, purifiée. Ils mettent en scène, théâtralisent et conduisent le regard du spectateur, l'invitant à trouver sa place dans un univers paisible, en connexion intime avec le monde naturel.
 
Dans son parcours artistique, Akiko Hoshina invente une pratique personnelle de la céramique, en explorant ses facultés à donner à voir l’invisible, sublimer l’œuvre du temps et révéler son empreinte dans la matière, apprivoiser l’érosion des choses. Elle développe une esthétique de la disparition et explore d’autres techniques qui amènent la matière à se métamorphoser, à s’inscrire dans le temps, à tisser une histoire dans la légèreté.

Quand il marchait dans les rues de Londres, enfant, David Banks regardait la ville à travers son viseur. Londres était devenue claire et nette. En cherchant l'air frais, il a eu tendance à regarder vers le ciel et son œil a découvert des lignes verticales. Il ne savait pas que la ligne allait devenir sa principale inspiratrice et allait transformer son regard à tout jamais. En cherchant le contraste entre la lumière et l’obscurité, il augmente le dramatisme des images et leur donne une nouvelle dimension.

Surfaces, lignes et couleurs… Clarté, simplicité et unité…
Parce qu’on ne trouve jamais l’objet architectural d’un côté, le paysage de l’autre, mais toujours des alliances et des compositions, le travail de Claudine Couget tourne autour de l’architecture et du paysage, les questionne, les bouscule. Ils en sont le sujet, l’influencent : paysages de l’architecture, architectures du paysage : l’objet devient paysage en même temps que le paysage devient architecture.

Oscar pratique un style surréaliste. Il peint sur toile, à l'huile et à l'acrylique. Il peint principalement des portraits sortis de son imagination.

SLOW.jpg
tract atelier.jpg